La Magie de Poudlard

Nous sommes ravis de vous retrouver pour cette nouvelle année à Poudlard ! Nous espérons que l'école sera à la hauteur de vos attentes comme vous serez à la hauteur des siennes.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le passé d'Ariana Potter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Conférencier
Conférencier
Messages : 746
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 19
Localisation : Chez moi :D

MessageSujet: Le passé d'Ariana Potter Mer 5 Sep - 16:42

Article posté par ΩMalicia.
Paru le lundi 4 juillet 2011 à 18:16
Vu 27 fois.


Le passé d'Ariana Potter




Ce matin, donnant naissance à un nouveau jour, fut le commencement d’une nouvelle ère de paix sur Poudlard. Les élèves, revenus la veille pour festoyer la rentrée, se retrouvèrent tous dans la Grande Salle afin de prendre un petit déjeuné bien mérité. Seul un professeur et une Gryffondor n’étaient pas présents.

Hermione Granger, comme à son habitude, avait déjà envahie la bibliothèque afin d’y faire des recherches. Elle souhaitait réellement savoir qui était leur nouveau professeur de DCFM qui se trouvait être un vampire.

De l’autre côté du château, au premier étage, le tout nouveau professeur de Poudlard, aussi étrange soit-elle, préparait son tout premier cours. Celui-ci avait lieu avec l’ensemble des Septièmes Années. Depuis la veille, Ariana doutait de pouvoir faire face à Harry, qui, à son goût, ressemblait trop à James. Les vieux sentiments ressortaient…et sa nature redoublait la rage qu’elle ressentait. James lui avait fait tout perdre…elle était passée si près de la mort. Si Abraxas n’avait pas été près de Poudlard pour sentir que sa protégée était en grave danger, jamais elle n’aurait survécu au rejet de son « Calice ». Perdre la vie si jeune, alors qu’elle avait encore l’éternité devant elle…Abraxas avait été furieux. Mais le temps et le repos ont soignés les blessures et petit à petit, elle pu sortir de sa léthargie.

Secouant vivement la tête, elle chassa ses souvenirs loin dans sa tête. Il ne fallait pas y penser, avait dit Abraxas.
La sonnerie annonçant le début du cours retentit soudainement. Ariana se positionna devant son bureau, se redressa de façon à être bien droite, et attendit patiemment ses premiers élèves. Très vite, une tête aux cheveux frisés apparue dans l’encadrement de la porte.

« Bonjour Professeur. Pouvons-nous entrer ? » demanda Hermione Granger.

« Bien évidement ! » répondit Ariana avec une voix douce.

Petit à petit, une masse d’élève s’engouffra dans la salle de classe. Tous prirent place et attendirent.

« Bonjour à tous. Comme vous le savez déjà, je suis le Professeur Strinx et je vous enseignerai la DCFM cette année. Je vous propose donc de commencer par… »

« Professeur ? »

Une main se leva : Granger.

« Oui, miss ? »

« Nous n’avons pas l’habitude de faire cours avec…enfin, vous voyez. »

« Non, pas vraiment, miss Granger ! » répondit froidement Ariana.

Non loin de là, Ron Weasley se tourna vers son meilleur ami Harry Potter.

« Ouah, on dirait trop Snape ! »

« Mr Weasley, si vous avez quelque chose à dire, faites-en profiter toute la classe je vous prie ! » l’admonesta Ariana.

Tandis que le Gryffondor virait au rouge tomate, les Serpentards ne manquèrent pas de se moquer ouvertement de lui.

« Silence, je vous prie ! Miss Granger, si ma nature vous dérange, je ne vous retiens pas. » continua Ariana, comme si personne ne l’avait coupée.

« Ce n’est pas le cas, Professeur. Non, on aimerait juste en savoir un peu plus…sur vous ! » répondit Hermione, une lueur dans ses yeux marrons.

« Je suis désolé de vous décevoir, miss Granger, mais vous n’avez rien à savoir à mon propos. Maintenant, soit vous partez, soit vous étudiez, est-ce claire ? » demanda-t-elle à l’ensemble de la classe.

Aucun bruit de protestation, tous restèrent à leur place.

« Bien, reprenons… »

Le cours se termina dans le calme et les élèves sortirent tout en s’échangeant quelques commentaires sur leur nouveau professeur et ses connaissances des forces du mal. Ariana se sentait soulagée malgré qu’elle ait dû se montrer froide au début du cours. La remarque du jeune Weasley lui revint alors en mémoire : « On dirait Snape ! ».
Alors comme ça, il était bel et bien devenu quelqu’un de froid ? Ariana secoua la tête…elle ne devait pas y penser.

Un raclement de gorge fit sortir Ariana de ses pensées. Redressant la tête, elle se retrouva nez à nez avec un Potter quelque peu angoissé.

« Un problème ? » demanda-t-elle.

« Excusez-moi, Professeur…mais… j’aimerai que l’on discute…sur notre probable… »

« Potter, soyez clair une bonne fois pour toute ! » dit-elle. « Votre père n’avait pas sa langue dans sa poche et allait toujours droit au but, n’est-ce pas votre cas ? » demanda-t-elle, suite au silence d’Harry.

« Je ne suis pas comme mon père ! » répondit-il simplement, avant de rebrousser chemin en direction de la sortie.

« Potter ! » le rappela-t-elle. « Ce soir, après le repas, dans les jardins de Poudlard ! » dit-elle d’une traite, en rangeant ses affaires.

Il ne demanda pas son reste…il savait que ce qu’il cherchait à savoir lui serait expliqué plus tard, et cela le rendait…heureux. Peut-être avait-il encore de la famille, autre que les Dursley !

Après le repas du soir, Harry quitta rapidement la Grande Salle sous les yeux soupçonneux de Snape et se rendit aux jardins. C’était un endroit fabuleux au printemps, rempli de couleurs vives et légères. Mais ce soir-là, les jardins étaient plongés dans la pénombre et Harry pouvait percevoir des ombres qui se mouvaient non loin de lui.

« N’ai pas peur, Harry. Ils ne te feront pas de mal ! » dit une voix non loin de lui.

« Professeur Strinx ? » appela Harry.

« Appelle-moi Ariana, lorsqu’on est seul. » lui répondit-elle, en sortant de derrière un buisson. « Tant que tu es avec moi, ils ne te feront rien. » continua-t-elle en jetant un coup d’œil vers le groupe de vampires qui les scrutaient dans l’ombre. « Ils sont là pour ma protection… »

« Prof…Ariana » se reprit Harry. « Qui êtes-vous, par rapport à moi ? »

« Tu sais être direct, finalement ! » sourit-elle. « Bah, pas grand-chose, puisque je suis morte. » plaisanta-t-elle.

Mais face au silence d’Harry, elle continua.

« Tu sais Harry, un vampire est soit né vampire, soit transformé…c’est mon cas. Avant ma transformation, j’étais une petite fille modèle, adorée par ses parents et son frère ainé…mais mon père était Auror. Il a décimé tout un clan de vampire sous l’ordre du Ministre, rendant fou de rage le chef du clan. Pour se venger, il s’est rendu dans notre maison, afin de s’en prendre au mâle héritier de notre famille, à savoir mon frère ainé. Ne le trouvant pas, il s’en est pris à moi, devant les yeux de ma mère. Puis il est repartit. Ma transformation a été longue et douloureuse, comme si on me brûlait vive. Le regard de mes proches changeait de plus en plus…puis j’ai pu y lire du dégoût. Ma propre famille m’a alors reniée, ils m’ont enfermés durant des années dans la maison…jusqu’à ce que plus personne ne se souvienne de moi. Puis, un jour, mon père a essayé de se débarrasser de moi. C’était juste avant mes 11 ans, pour éviter que Poudlard ne m’envoie une lettre de rentrée scolaire et que tout le monde découvre que les Potter avait pour fille une vampire, il a tenté de me tuer, comme il l’avait fait avec tous les autres vampires avant moi. Mais mon créateur n’était pas bien loin, il a senti ma détresse et est venu à mon secours. Il faut savoir que lorsqu’un vampire en créé un autre, un lien les uni pour l’éternité. Ce lien m’a sauvé la vie…enfin, ma vie vampirique puisque humainement parlant, je suis morte. Depuis, Abraxas me considère comme sa fille et il m’a élevé comme un père doit le faire. Tu vois Harry, mon frère ainé était tout simplement ton père, James Potter. »

« Je…comprends ! Mon père, ma famille…ont déjà fait beaucoup de mal autour d’eux ! Je sais que mon père à aussi violenté et tourmenté Snape quand ils étaient à Poudlard ! »

« Ah, oui ! Je me souviens de cette époque ! »

« Vous avez été à Poudlard ? » demanda Harry, surprit.

« Oui, mais sous une autre identité et sous haute surveillance ! » répondit-elle en montrant de la tête le groupe de vampire qui les épiaient encore. « Bien évidemment, James m’avait tout de suite reconnu…mais ne s’approchait pas de moi. Je pense qu’il savait qu’il courait un danger si il tentait la moindre chose contre moi et à cette époque, ce n’était encore qu’un enfant ! J’ai rencontré Severus, lors d’une de leurs prises de bec et je l’ai défendu à ma manière…ton père a fini dans le lac si mes souvenirs sont bons ! » dit-elle, un brin moqueuse. « Nous sommes devenus amis, par la suite. Mais cela n’a pas plu à James, qui n’osait plus s’en prendre à Severus ! Alors, un jour, il lui a tout dit… »

« Tout dit ? »

« Oui…il a dit à Severus que j’étais une Potter…sa chère petite sœur…Severus a pensé que je m’étais …servie de lui…pour le compte de James ! Il m’a hurlé…de ne plus m’approcher de lui…de ne plus jamais lui adresser la parole… »

Le cœur battant faiblement d'Ariana se contracta douloureusement, lui coupant la respiration.

« Ariana, vous allez-bien ? » demanda Harry, inquiet.

« Tu vois Harry…mon malheur dans tout ça…n’était pas que j’avais perdu mon meilleur ami…mais que j’avais été rejeté par mon Calice ! » finit-elle, avant de s’évanouir.

D’un même mouvement, la horde de vampires qui les surveillaient se ruèrent vers eux.

Non loin de là, Severus, caché derrière un buisson, écoutait attentivement le récit de la jeune femme. Alors comme ça, elle avait été vampire avant son entrée à Poudlard ? Potter n’était pas proche d’elle, au contraire, il la haïssait ? Ils avaient tenté de se débarrasser d’elle ? Ces monstres…faire cela à leur propre chair, à leur propre sang !?

« Ariana, vous allez-bien ? » demanda une voix inquiète.

« Tu vois Harry…mon malheur dans tout ça…n’était pas que j’avais perdu mon meilleur ami…mais que j’avais été rejeté par mon Calice ! »

Tandis que la respiration de Severus se coupait au mot « Calice », il se rendit compte du silence bien trop pesant qui régnait dans les jardins. Il jeta alors un coup d’œil dans leur direction. Ce qu’il y découvrit le fit de suite réagir. Il se leva, puis se projeta sur Harry, le faisant rouler le plus loin possible de la silhouette allongée sur le sol. Le groupe de vampires entourait déjà le corps d’Ariana.

« Vois-tu le mal que tu lui as fait, et que tu lui fais encore aujourd’hui ? » demanda une voix grave, juste derrière Severus, tandis qu’Harry reprenait ses esprits.

Severus se retourna vers le vampire qui le toisait.

« Je suis Abraxas ! Le créateur d’Ariana. »

« C’est vous qui lui avez fait du mal ! Si vous ne l’aviez pas transformée… »

« Jamais tu ne l’aurai rencontré ! Puisqu’elle aurait été dès le départ la sœur de James Potter, ton pire ennemi ! »

« Non ! Si vous aviez trouvé Potter, et que vous l’aviez transformé à sa place… »

« Tais-toi, humain ! »

« Abraxas… » murmura une petite voix.

« Ariana ! » l’appela-t-il en se précipitant à son chevet.

« Ramènes-moi dans mes appartements, s’il te plait. J’ai besoin de me reposer… »

Abraxas s’exécuta sans un regard vers les deux humains qui les fixaient.

« Harry, je ne peux pas remplacer...tes parents, ni effacer ce que les Potter...ont fait subir aux autres…mais je sais qu’au fond de toi...tu n’es pas comme eux ! Tu ne l’as jamais été… »

Puis, les vampires retournèrent dans la Forêt tandis qu’Abraxas se dirigeait vers le château.

« Arrêtez-vous ! » vociféra Severus, à l’encontre d’Abraxas.

« Comment oses-tu me parler, humain ? »

« Potter, rentrez dans votre Salle Commune et allez vous coucher ! »

« Mais… »

« Pas de mais, exécutez, c’est tout ! » lui ordonna Severus.

Harry ne se fit pas prié, et avec un dernier regard en direction de sa « Tante », il regagna le château à grandes enjambées.

« Donnez-la moi, je vais la ramené. Vous, ne vous approchez pas du château et des élèves ! » gronda Severus.

« Avez-vous la moindre idée à qui vous parlez, misérable humain ? »

« Abraxas… »

La voix d’Ariana était faible…elle devait se reposer.

« Très bien…mais faites vite ! Si elle ne reprend pas des forces, elle peut mourir ! »

« Laissez-moi faire ! » répondit simplement Severus.

Il prit alors Ariana dans ses bras, et la ramena rapidement à l’intérieur du château. Ne sachant pas où était les appartements de la vampiresse, Severus l’installa dans sa propre chambre.
Il se rendit par la suite dans sa cuisine et en serrant les dents, s’entailla le poignet. Il récolta son sang dans un verre et à l’aide d’un informulé, il referma la plaie. Il se dirigea ensuite vers la chambre, hésitant sur le pas de la porte, puis entra. L’odeur du sang frais réveilla Ariana.

« Severus… »

« Ne dit rien et bois, tu en as besoin. »

Il lui tendit le verre qu’Ariana n’eut aucun mal de refuser, malgré le fait que c'était la première fois qu'elle buvait du sang humain. Le nectar était exquis pour elle…après tout, c’était le sang de son Calice. Une fois finit, elle se rallongea.

« Severus, tu peux rester avec moi ? » demanda-t-elle, telle une petit fille ayant peur du noir.

« Je ne te laisserai pas une deuxième fois… »

_________________


Hermione-Granger, véritable Gryffone ♥️

Gryffondor, une maison unie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myfantasyworld.eklablog.com/

Le passé d'Ariana Potter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cimetière de Godric's Hollow
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie de Poudlard :: Bibliothèque :: Fanfictions :: Fanfictions de Malicia-