La Magie de Poudlard

Nous sommes ravis de vous retrouver pour cette nouvelle année à Poudlard ! Nous espérons que l'école sera à la hauteur de vos attentes comme vous serez à la hauteur des siennes.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Hermione Granger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Conférencier
Conférencier
Messages : 746
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 19
Localisation : Chez moi :D

MessageSujet: Hermione Granger Mar 4 Sep - 14:27

Article posté par ΩMalicia.
Paru le mercredi 4 janvier 2012 à 16:33
Vu 27 fois.
Note : etoiles5 (6 votes)
Hermione Granger
Concours d’Écriture n°2
02/01/2012

<< Un Noël Magique >>


« Maman, dis-moi, pourquoi il y a pleins de décorations partout ? Et c’est quoi Noël ? Dis-moi ! »
Lorsque Maria Zand entendit ces paroles, un mercredi de décembre, dans la rue, son cœur se brisa en mille morceaux. C’est vrai, c’est beau Noël, mais tout le monde n’a pas la chance de le fêter ! Et ce pauvre petit garçon qui ne savait même pas ce que c’était… Mais Maria se souvint alors de sa propre enfance, passée dans une famille harmonieuse. Elle se souvient de son 9e Noël… Elle s’assoit sur un banc, et revit ce moment magique… Ses parents étaient en pleine séparation, et elle le supportait mal. Et voilà que son père sortait avec une autre femme. Celle-ci était riche, et ne manquait pas de se servir de sa « classe sociale » pour « acheter » Maria. Ainsi, Maria avait eu tout ce dont elle rêvait pour Noël : des jouets, des jouets, et encore des jouets. C’est vrai qu’à neuf ans, on ne demande pas quelque chose d’autre que des jouets. Maria commença à aimer sa future belle-mère, Emeline, mais elle n’aimait pas trop les domestiques. A vrai dire, elle les détestait tous, sauf la cuisinière, qu’elle appelait Miss Warrobe. Jusqu’à ce qu’un jour, seule a la maison avec Miss Warrobe, mit le feu à la maison et accusa Maria de l’avoir fait. Emeline la crut et détesta sa future belle-fille dès ce jour. Le père de Maria, Mr Zand, s’en aperçu, et profita de l’occasion pour rompre, car sa femme LUI MANQUAIT TERRIBLEMENT. Ce fut d’ailleurs l’un des plus beaux Noëls de la vie de Maria, ses parents ensemble, brefs, c’était magique. Elle tourna alors la tête, et remarqua que le jeune garçon qui demandait à sa mère ce qu’était Noël assit deux bancs plus loin en compagnie de cette dernière. Maria se leva, et se dirigea vers la jeune mère. Elle était à présent à un mètre d’elle.
-Bonjour madame, commença-t-elle.
-Bonjour, répondit la jeune femme en levant la tête. En quoi puis-je vous aider ?
En répondant, Maria eu le temps de détailler le visage de l’inconnue. Elle paraissait très jeune pour une mère, elle ne devait avoir que vingt ou vignt-deux ans. Elle paraissait avoir tant souffert !
-Et bien, il y a quelques minutes, j'ai entendu votre fils vous questionner au sujet de Noël. Ne l'a-t-il donc jamais fêté ? demanda-t-elle d'une voix qui se voulait douce.
A ces mots, la jeune femme éclata en sanglots. Maria regretta tout de suite la façon dont elle avait posé la question. Elle s'assit alors à côté d'elle, et posa sa main sur l'épaule en essayant de la réconforter.
-Désolée... commença la jeune mère. Désolée, snif... D'éclater en sanglots, snif, dans la rue... Comme ça, snif!
-Ne vous en faites pas, madame. Racontez-moi votre histoire, je ferais tout mon possible pour vous aider.
-Oh, snif, vous avez l'air si aimable! Vous êtes sûre que ça ne vous dérange pas?
-Non, pas du tout, répondit Maria en séchant les larmes de la jeune femme, le fils de cette dernière regardant la scène abasourdi, n'y comprenant visiblement rien. En effet, juste au moment où il allait enfin savoir ce qu'était Noël, et pourquoi il y avait tant de décorations dans la rue, une femme inconnue vient parler à sa mère qui éclate en sanglots. Que s'était-t-il donc passé o_O ? Sa mère ne pleurait plus a présent. Elle commença son récit :
-Je m’appelle Jennyfer Madson, et voici mon fils, Alex Leroy. Tout à commencé il y a cinq ans. Mon père, qui n’avait jamais été attiré par l’argent, le fut tout à coup. Il devint milliardaire, et ce fut le bonheur pendant six mois. Oui, comprenez, fêtes chaque semaines, maison immense avec piscine, habits à gogo, et tout le tralala. Mais il y avait aussi une autre chose qui me rendait fière et heureuse. Quelque chose de surnaturel, car j’étais …
-Continuez, je vous prie, dit Maria.
-D’accord, dit-elle en chuchotant. J’étais une sorcière. Je suis sûre que vous allez me prendre pour une folle, mais bon.
A ces mots, Maria ne put retenir sa respiration. Une sorcière, ici, dans un village perdu d’Angleterre ? Ou plutôt une DEUXIÈME sorcière ici ? Oui, car Maria Zand en était une. C’était une sorcière. Pourtant, elle n’avait jamais vu Jenny à Poudlard. Etait-elle une crakmol ? Ou était-elle partie dans une autre école, tel que Beauxbatons ? Maria ne voulut pas interrompre le récit de Jenny, elle lui fit un signe avec la tête de continuer.
-Oui, mais voilà. Ca ne dura que six petits mois, six mois de bonheur, car quelques temps plus tard, ma mère mourût. Elle avait un cancer de l’os, comprenez. Je n’avais que seize petites années au compteur, j’étais jeune. Mon père ne supporta d’ailleurs pas la mort de ma mère. Il se remaria avec une autre femme. Au début, je ne l’aimais pas. J’en voulais aussi à mon père d’avoir cru que quelqu’un aurait pu remplacer maman. Mais j’avais tort. Car en vérité, Chelsea, ma belle-mère, était si sympa, si gentille ! Ce fut alors une autre vie que je menais. Mais mon père à son tour mourut. Chelsea ne savait que faire. Elle était au chômage, et elle avait deux enfants à la charge (moi et sa fille du même âge). Elle décida de nous marier. J’avais alors dix-sept ans. C’est alors que mon enfer a commencé. J’ai épousé le fils de mon voisin, qui m’apparaissait si sympathique au début. Nous avons d’ailleurs eu Alexis. Mais il a commencé, enfin, mon mari a commencé à boire. J’étais très malheureuse durant toute cette période. Je me suis alors enfuie, et mon pauvre fils ne sait donc pas ce qu’est Noël.
Maria ne pu retenir une larme en entendant cette histoire. À à peine vingt-et-un ans, cette jeune femme, Jenny, assise devant elle, avait tan souffert ! Elle eut alors une idée : pourquoi ne pas inviter Jennyfer et Alexis à venir passer les fêtes avec elle et sa famille ? Peut – être serait-ce le début d’une longue amitié ! Après tout, elles avaient presque le même âge. Maria ne dépassait Jenny que de deux ans. Jenny fut gênée d’accepter. Envahir ainsi la maison d’une connaissance, ça ne se faisait pas. Mais la générosité de Maria eu raison d’elle, et c’est ainsi que deux jours plus tard, Maria et Jenny étaient devenues de très bonnes amies, et les fêtes de Noël se passèrent à merveille. D’ailleurs, Jenny rencontra l’homme de sa vie au cours de cette fête, comme quoi la Magie de Noël peut réunir tant de personnes.

_________________


Hermione-Granger, véritable Gryffone ♥️

Gryffondor, une maison unie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myfantasyworld.eklablog.com/

Hermione Granger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hermione Granger ( terminée)
» Hermione Granger
» Hermione Granger
» Hermione Granger
» Hermione Granger ft Emma Watson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie de Poudlard :: Bibliothèque :: Concours d'Ecriture :: La plume de Gryffondor-